Prise en charge du stress post traumatique (TSPT) en ostéopathie, pourquoi pas ?

Chaque traumatisme physique a une incidence même minime sur notre corps. Un pied de table sur le petit orteil comme l’accident de voiture avec le coup du lapin aura inévitablement une incidence adaptative de notre corps.

Ces maux peuvent être travaillés en ostéopathie, en accord avec la médecine classique. 

Les traumatismes psychologiques ont, eux aussi, un impact sur le corps, avec dans une grande majorité des cas des symptômes psychologiques (hypervigilance, stress, anorexie et autres) mais aussi des symptômes physiques. 

Des troubles digestifs, des troubles du sommeil, des migraines ou des céphalées, des maux de dos, un dérèglement des cycles menstruels, … Des maux qui n’ont pourtant pas une origine physique. 

La prise en charge par un(e) médecin, psychologue, psychiatre, hypnothérapeute est nécessaire autant pour les symptômes physiques que psychologiques.

Soigner le corps par l’esprit ça marche, c’est reconnu. Alors pourquoi ne pas soigner l’esprit par le corps ? 

L’esprit et le corps sont indissociables et interdépendants. Et si certains blocages psychologiques ne pouvaient être levés qu’avec un corps qui le permet ? 

Et si l’ostéopathie pouvait amplifier les bienfaits d’une thérapie psychologique ? 

Et si certains traitements antidépresseurs et anxiolytiques pouvaient, évidemment après avis médical, être diminués voire stoppés grâce à quelques séances d’ostéopathie ? 

De ces questions en a découlé mon mémoire de fin d’étude. 

« La prise en charge des troubles de stress post traumatique (TSPT) en ostéopathie en complément d’une thérapie en psychologie » 

Cette étude a consisté à traiter des patients diagnostiqués atteints d’un TSPT d’après une évaluation par l’échelle scientifique PCL-S. 

J’ai mis en place un protocole de traitement avec des techniques ostéopathiques tissulaires que j’ai adaptées sans modification à tous les patients. La nature du traumatisme ne m’étant révélée qu’avec l’accord du patient. 

Les résultats ont été plus que probants. 

Une diminution voire, pour certains cas, la disparition complète des symptômes physiques, ainsi qu’une importante diminution des symptômes psychologiques. 

Ce mémoire achevé, ma pratique au cabinet m’a révélé que les résultats de mon étude pouvaient être encore améliorés avec l’adaptation personnelle du protocole à chaque patient. La connaissance de la nature du traumatisme est d’une grande aide mais pas foncièrement nécessaire pour avoir des résultats positifs.

Je travaille donc maintenant en collaboration avec plusieurs psychologues et hypnothérapeutes pour la prise en charge des personnes ayant subi un ou plusieurs traumatismes psychologiques. 

Pour rappel : 

La prise en charge ostéopathique est un complément à la prise en charge médicale et psychologique. L’ostéopathie visant à traiter la cause du mal, dans ce cas précis, sans prise en charge psychologique les bienfaits de l’ostéopathie ne resteront que temporaires. Nous pourrons néanmoins apporter un bien-être et une diminution des symptômes plus importante et plus rapide.

2 thoughts on “Prise en charge du stress post traumatique (TSPT) en ostéopathie, pourquoi pas ?

  1. Mika says:

    Un super article qui résume bien le TSPT subit post accouchement d’urgence par césarienne .
    Laurent Gauchon a su remettre en état mon corps et m’aider dans les postures à adopter .
    Grâce à un complément psychologique et les méthodes appliquées de Laurent Gauchon j’ai pu me rétablir rapidement, quand je pensais que cela ne serait jamais possible .
    Bravo à ce praticien qualifié et aux qualités humaines qui lui sont propres .
    Caroline

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Prendre rendez-vousDoctolib